5 conseils pour votre détecteur de métaux

Classé dans : Débuter la détection | 1

Voici une série de 5 conseils pour les utilisateurs de détecteur de métaux !

Optimiser votre recherche, trouver plus facilement ou entretenir votre détecteur de métaux, ces quelques conseils vous seront utile que vous soyez débutant ou confirmé.

1: Portez un casque !

Le casque est tout simplement indispensable ! En plus de permettre de mieux analyser les sons et donc d’optimiser votre recherche, il permet d’être plus discret pour la faune qui vous entoure. Les animaux sont chez eux et un bip s’entend de très loin et est plutôt désagréable pour nos amis qui sont chez eux après tout.

En portant un casque vous entendrez plus précisément les sons et leurs nuances, vous permettant ainsi de mieux différencier les trouvailles. Un ferreux ou un alu émet un son plus long et saturé que vous n’entendriez pas sans casque.

On ne peut pas utiliser n’importe quel casque, sa plage de fréquence doit être adaptée, choisissez donc un casque vendu pour la détection de métaux.

2: Lisez la notice !

Ça parait une évidence et pourtant on a tendance à oublier ce point crucial. La notice d’un détecteur de métaux offre plein d’informations sur ses possibilités et c’est en elle que vous trouverez de nombreuses réponses pour bien commencer à utiliser votre détecteur.

Plus les appareils sont riches en réglages et plus vous devrez potasser la notice. vous risqueriez de passer à côté des subtilités offertes par certains réglages.

Enfin, lors des premières sorties, n’oubliez pas d’emporter cette notice avec vous, elle sera un plus indéniable. En cas de doute, on jette un œil, on se rassure et on optimise son réglage. C’est mieux que de se retrouver en plein doute.

3: Entretenez le matos !

Pour sa longévité, il est bon d’entretenir son détecteur de métaux. Un petit coup de douche en rentrant, en prenant soin de ne pas mouiller le boitier (sauf si il est étanche) et bien le sécher.

Stockez le sans ses piles, et protégez le de la poussière. Surtout si il doit rester un moment sans sortir.

Pour lui redonner un coup de jeune, vous pouvez utiliser le produit miracle WD40 qui nettoie en profondeur et redonne l’éclat du neuf. Testez tout de même sur une petite partie avant de vous lancer on ne sait jamais…

N’oubliez pas de démonter le protège disque pour le nettoyer également.

4: Protégez le disque !

Sans cette protection on expose la résine, qui renferme la bobine, aux chocs et rayures qui la fragilise. Le protège disque se change quand il montre des signes de faiblesse.

Il protège bien votre disque contre les chocs et évite que la résine n’éclate au moindre caillou. Un disque coûte entre 150 et 400 euros alors qu’un protège disque coûte entre 15 et 30 euros selon l’appareil.

Certains vont plus loin en rajoutant une chambre à air ou de la mousse. Cela ne réduit pas les performances et augmente la protection.

Pour ma part je me contente d’un protège disque d’origine que je change régulièrement.

5: Glanez les autorisations !

C’est non seulement une question de respect mais aussi une question de loi.

La législation concernant les détecteur de métaux est claire et vous impose d’avoir l’autorisation du propriétaire. Au delà de la loi, c’est une question de respect. Qui aimerait voir un inconnu faire des trous chez lui ?

En plus, quand vous sympathisez avec un propriétaire, vous avez souvent accès à toutes ces terres et celles de ses amis. Ils vous donneront également de précieux conseils sur les lieux, ils connaissent très bien leurs propriétés.

Sans autorisation, attention à vos fesses…

Suivre Greg.H:

Passionné par la détection de métaux, je vous accompagne dans la découverte de ce loisir pour améliorer vos sorties détection. Régler votre détecteur de métaux va devenir un jeu d'enfant...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.