Détecteur de métaux haute fréquence ou basse fréquence ?

Classé dans : Débuter la détection | 0

Au moment de choisir un détecteur de métaux, la grande question de la fréquence se pose. Alors, il vaut mieux choisir un détecteur haute fréquence ou un détecteur basse fréquence ?

Voici quelques pistes pour vous aider à choisir…

Détecteur de métal haute fréquence.

Je vais tout d’abord vous parler rapidement de la haute fréquence en quelques points basique. Pas la peine de s’embrouiller la tête avec de la technique complexe, il y a simplement quelques petites choses à retenir.

Haute fréquence: Les plus

Il faut savoir qu’une haute fréquence est plus sensible qu’une basse fréquence et, à ce titre, plus sensible aux perturbations.

La haute fréquence, permet une meilleure pénétration en milieu minéralisé.

Sachez également que la haute fréquence, du fait de sa sensibilité accrue, permet d’optimiser la recherche de cible faiblement conductrices.

Enfin, grâce à sa sensibilité, on trouvera plus facilement des petites cibles avec une haute fréquence.

Haute fréquence: Les moins

Qui dit plus sensible au perturbations dit plus de faux signaux. Les milieu humides, les lignes électrique, un téléphone peuvent affecter le signal de votre détecteur et rendre l’écoute plus difficile.

Si la haute fréquence facilite la pénétration en milieu minéralisé, sachez tout de même que, de manière générale, elle pénètre moins un sol « neutre » qu’une basse fréquence.

La haute fréquence étant plus sensible, on distingue plus facilement une cible faiblement conductrice. En revanche, les ferreux sont plus difficiles à reconnaitre.

Détecteur de métal basse fréquence.

Pour cette seconde partie, sans faire compliquer, en quelques points, voici les plus et les moins des détecteurs de métaux basse fréquence. Vous allez voir qu’ils ont aussi leurs qualités.

Basse fréquence: Les plus

La qualité première de la basse fréquence est l’excellente capacité à reconnaitre un ferreux.

Ensuite, sa capacité de pénétration du sol fait que le détecteur va profond.

La stabilité en basse fréquence est exemplaire. Ainsi, les perturbations externes ne sont pas un problème.

Si le terrain est « neutre », on trouvera les mêmes cibles qu’avec une haute fréquence.

Basse fréquence: Les moins

Les cibles faiblement conductrices sont plus difficile à accrocher sitôt qu’il y a des anomalies de terrain.

La profondeur de détection s’écroule en milieu minéralisé ou très ferreux.

En terrain neutre, si on accroche les mêmes cibles qu’un haute fréquence, la proportion de petites cibles sera quand même inférieure.

Quelle fréquence choisir alors ?

Si on ne devait en choisir qu’une, la fréquence idéale serait alors 12 ou 14 kHz. Elle est pile entre la basse et la haute fréquence et sera la plus polyvalente. Un bon équilibre entre la sélectivité, la polyvalence et la pénétration.

Pourquoi avoir d’autres fréquences me direz-vous ? Parce que dans des recherches spécifiques il est nécessaire d’optimiser sa prospection et que la fréquence joue un rôle déterminant.

Mais puisque cet article s’adresse aux débutants à la recherche de leur premier appareil, ne vous prenez pas la tête. En fait, concrètement, quelle que soit la fréquence que vous choisirez, vous ne sentirez pas la différence. Il faut acquérir un peu d’expérience avant de la ressentir.

Les détecteurs d’entrée de gamme sont tous autour de 8 kHz et pour cause, c’est stable et on reconnait bien les ferreux, idéal pour débuter en somme.

Suivre Greg.H:

Passionné par la détection de métaux, je vous accompagne dans la découverte de ce loisir pour améliorer vos sorties détection. Régler votre détecteur de métaux va devenir un jeu d'enfant...

Articles récents de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.